AMAKARA : valoriser les déchets d’une communauté rwandaise en énergie !

%
Avancement de la collecte
Collectés
1507 €
Objectif
2500 €
Donateurs
19
Je soutiens le projet

« Innovons avec les paysans rwandais pour convertir les déchets agricoles en source d’énergie et de transformation sociale ! »

LE PROJET EN UN COUP D'ŒIL

En janvier prochain, je pars pour un mois rejoindre le petit village de Gatiba, dans le Nord du Rwanda, pour codévelopper avec l’association DUHAMIC ADRI une technique de valorisation des déchets végétaux agricoles en combustible.

Dans ce milieu rural, les ménages utilisent à plus de 90% du bois de chauffage pour cuisiner, ce qui conduit à une déforestation massive. Le ramassage du bois de chauffe devient alors une épreuve pour les femmes et enfants qui y consacrent jusqu’à 6h par jour, délaissant d’autres activités essentielles comme par exemple la scolarisation des jeunes filles.

L’objectif de cette action est de développer avec les paysans rwandais une solution alternative à l’utilisation de bois de chauffage en utilisant une ressource facilement disponible, les résidus végétaux issus des récoltes, pour fabriquer des bio-briquettes de charbon qui serviront de combustible de cuisson.

Ensemble, nous testerons puis formerons les ménages rwandais à l’utilisation de cette nouvelle technique pour qu’ils puissent durablement s’approprier ce processus co-conçu.

LES PROTAGONISTES

 Baptiste Sourdille
Baptiste Sourdille

Étudiant-ingénieur, je réalise une année de césure axée sur la solidarité internationale. Sensible aux problématiques de gestion durable et de valorisation des ressources naturelles, je souhaite mettre mon énergie au service des autres, en partant des enjeux environnementaux comme base d’action pour la transformation sociale.
Soucieux de mener une action porteuse de sens et durable, j’ai été séduit par les valeurs de partage et d’égalité portées par Frères des hommes, permettant la réalisation de projets coconstruits avec des partenaires locaux directement au contact des populations en situations de vulnérabilités.

 Babeth et Paul
Babeth et Paul

Auparavant infirmière, Babeth travaille aujourd’hui dans un établissement de soin auprès de personnes atteintes de TSA, et pratique la médecine traditionnelle chinoise en cabinet. Elle a d’abord intégré l’association Frères des Hommes en 1990, comme volontaire, au Rwanda, avec son mari et ses deux enfants. C’est plus tard, à la création de la Pépinière, qu’elle y a vu une opportunité de s’impliquer différemment. Ce qui lui plait particulièrement ce sont les rencontres collectives. Elle espère partager avec les Pépins une réflexion éthique et qu’en retour ils questionnent ses propres engagements afin d’aboutir ensemble à un projet.

Après une activité professionnelle de consultant ergonome Paul est engagé dans plusieurs associations au service des jeunes et de la solidarité internationale.
Il est mentor de jeunes volontaires en Service Civique avec Unis-Cité, pour les aider à valoriser leurs acquis durant leur 8 mois d’engagement auprès de publics vulnérables, dans la construction et la réalisation de leur projet d’avenir professionnel.
Séduit par l’approche concrète de la solidarité internationale par Frères des Hommes, il a intégré la Pépinière à Saint-Etienne il y a 1 an. Il est tuteur auprès d’un pépin dans la coconstruction et la réalisation de son projet avec le partenaire de terrain qui implique directement la population concernée.

 Duhamic-Adri et Adenya
Duhamic-Adri et Adenya

L’Association pour le Développement de Nyabimata fut fondée en 1982, notamment avec l’appui de Frères des Hommes. Elle intervient, comme son nom l’indique, dans la zone autour du village de Nyabimata, dans le district de Nyaruguru, une de régions les plus pauvres et les plus enclavées du Rwanda. Duhamic-Adri a été créée en 1979. L’association intervient dans tout le Rwanda, et plus particulièrement dans les provinces du Sud, Nord et Ouest ainsi que dans la capitale Kigali où se trouve son siège.

Je soutiens le projet

+ d'infos

Contexte

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme « Improved Natural Resources Management for Sustainable Food Sources » mené par le partenaire local rwandais DUHAMIC ADRI dans la province du Rulindo. Ce programme soutient l’auto-développement des populations rurales en situation de vulnérabilité via le développement de nouvelles pratiques agroécologiques, pour leur permettre de sécuriser durablement les ressources nécessaires à leur vie quotidienne.
Parmi ses objectifs, l’association ambitionne de diminuer la consommation de bois de chauffe des ménages, qui fait peser plusieurs menaces :

  • Environnementale : dégradation de l’environnement causé par la déforestation massive.
  • Sociale : altération de certaines activités quotidiennes pour récolter du bois.
  • Sanitaire : risques pour la santé à cause des fumées toxiques.

Acteurs et actrices

Les artisans ainsi que les femmes et hommes du village de Gatiba seront au cœur de cette action coconstruite. Cela se fera avec l’appui de DUHAMIC ADRI, qui m’accompagnera pendant toute cette action.

Activités

Trois grandes étapes constituent le projet de fabrication de briquettes de bio-charbon : échanger, adapter/expérimenter, transmettre/partager.

  • ÉCHANGER avec les artisans et partenaires pour capitaliser l’expérience de chacun·e sur la technique de fabrication de briquettes de charbon.
  • ADAPTER le processus aux ressources disponibles et EXPÉRIMENTER celui-ci dans l’objectif de le transmettre aux ménages.
  • TRANSMETTRE le processus aux publics concernés et PARTAGER sa réalisation avec l’ensemble des protagonistes locaux pour faire valoir la force du collectif.

Budget

3 500€ dont 2 500€ financés par cette page de collecte en ligne.
Répartition du budget : logistique 39% ; frais sur place 30 % ; action sur le terrain 26% ; action de sensibilisation avant/après 5%.