Du partage en conserve

%
Avancement de la collecte
Collectés
1705 €
Objectif
2240 €
Donateurs
34
Jours restants
33
Je soutiens le projet

« Pour une autosuffisance alimentaire au cœur du foyer rwandais »

LE PROJET EN UN COUP D'ŒIL

Rendons-nous au cœur du foyer rwandais ! Dans un pays majoritairement agricole, la saison sèche entraîne une pénurie de légumes et par conséquent une augmentation des prix. Pour les populations les plus vulnérables : les mères cheffes de famille, les populations vivant dans les bidonvilles, les paysans avec de petites parcelles, s’alimenter devient difficile. La conservation des légumes et des fruits peut être une solution. Cette solution, Catherine va la construire avec les populations et ses partenaires rwandais, en échangeant, proposant et testant des techniques avec le plus grand nombre.

LES PROTAGONISTES

Catherine Basson
Catherine Basson

Catherine est venue à la Pépinière par le biais d’un autre tuteur, Bernard Cabut, aussi membre de l’équipe de Saint Etienne : « Quand il a annoncé l’idée de créer cette équipe à Saint-Etienne ça me semblait un projet intéressant, sachant que je le connais lui et son parcours depuis très longtemps. » Pour cette enseignante en école de musique, « suivant où on est dans le monde, on n’a pas les mêmes chances ; nous on est du bon côté », c’est donc le « désir de partenariat avec la population locale, le respect de leur identité » qui lui a plu dans la Pépinière et Frères des Hommes ».

Christel Masse
Christel Masse

Par son expérience d’infirmière, Christel est et a toujours été au cœur de l’« humain ». Quand un de ses amis, Bernard Cabut (de l’équipe de St Etienne) lui demande de rejoindre l’équipe à St Etienne, elle voit une « opportunité pour s’engager » et mettre ses capacités d’écoute et d’attention au service de l’autre.

 Duhamic-Adri et Adenya
Duhamic-Adri et Adenya

L’Association pour le Développement de Nyabimata fut fondée en 1982, notamment avec l’appui de Frères des Hommes. Elle intervient, comme son nom l’indique, dans la zone autour du village de Nyabimata, dans le district de Nyaruguru, une de régions les plus pauvres et les plus enclavées du Rwanda. Duhamic-Adri a été créée en 1979. L’association intervient dans tout le Rwanda, et plus particulièrement dans les provinces du Sud, Nord et Ouest ainsi que dans la capitale Kigali où se trouve son siège.

Je soutiens le projet

+ d'infos

Contexte

Suite au génocide de 1994 qui a dévasté le pays, le Rwanda essaye de se reconstruire dans la résilience. Ce pays à l’économie majoritairement agricole a une population de 12 millions d’habitants avec 42 % de moins de 15 ans. 23 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Les associations partenaires du projet travaillent avec ces populations en situation de vulnérabilité.

Activités

3 sessions avec 36 femmes représentantes de groupements auront lieu sur 3 sites différents (Kigali avec l’association Amizero, Huyé avec Duhamic-Adri et Nyaruguru avec Adenya) :

  • Partage des expériences de conservation de légumes
  • Expérimentation de techniques de conservation et stérilisation
  • Validation avec les femmes de leurs objectifs de conservation
  • Debriefing et partage sur chaque site

Bénéficiaires

Les groupements de femmes accompagnées par les partenaires du projet, sur trois zones : Kigali, Huyé et Nyaruguru (dans le sud du pays).

Budget

4 000 € dont 2 264 € financés par la collecte en ligne.