Indonésie, construire le nouveau village paysan

collecte-achevee
Collectés
2460 €
Donateurs
30
Je soutiens un autre projet

« Accompagner les paysans indonésiens vers le « village de la réforme agraire » »

LE PROJET EN UN COUP D'ŒIL

Fin février 2017 Pierre (Arruat) est parti en Indonésie auprès de KPA (Consortium pour une réforme agraire), un collectif de 140 organisations paysannes qui fédère et promeut cette lutte. pour accompagner la mise en place d’un modèle de village autonome et autogéré (le « village de la réforme agraire »). Son objectif était à la fois de contribuer à la réussite de cette initiative et de faire connaître le combat de KPA en France. La lutte pour la réforme agraire (c’est à dire la redistribution des terres aux paysans) est un enjeu historique pour les paysans indonésiens.

Retrouvez la page Facebook du/des pépin(s)

En vidéo

Créons des articles ensemble! Poses tes questions, tes observations, autour de ce pays, son peuple ou de la thématique (réforme agraire, paysannerie, souveraineté alimentaire, etc...). Les articles du blog ou de la page facebook essaieront d'y répondre par la voix des Indonésiens. Envois tes remarques par message ou sur mon mail: pierre_arruat@hotmail.fr Fin de semaine prochaine un premier article afin d'apercevoir les enjeux de la problématique agraire dans le monde et l'Indonésie! Voilà une petite vidéo pour vous inspirer :)

Publiée par PaysanPetani sur Mardi 24 janvier 2017

LES PROTAGONISTES

Pierre Arruat
Pierre Arruat

Pierre (ou « Peio » en basque) est originaire du sud-ouest de la France. Un voyage au Pérou pendant son adolescence le marquera et sera à l’origine de son engagement social. Il commence en effet des études de commerce mais ses valeurs l’amènent peu à peu à quitter ce domaine. Diplômé d’un DUT, il se met à voyager de plus en plus et cherche, loin des sentiers battus. Au cours de sa licence professionnelle à Bordeaux, Peio rencontre Frères des Hommes et intègre, pour un stage, l’organisation KPA, le partenaire indonésien de Frères des Hommes. A son retour en août 2016 il devient Pépin, toujours avec KPA, toujours en soutien aux paysans indonésiens, pour un projet autour de la réforme agraire (la redistribution des terres).

Claire Roze
Claire Roze

Claire a assez tôt voué sa vie professionnelle à la jeunesse et la solidarité internationale. C’est grâce à une courte mais marquante expérience en Côte d’Ivoire qu’elle comprend vouloir travailler dans ce milieu. Après avoir obtenu un master 2 Humanitaire et solidarité à Lyon, elle devient notamment animatrice. Lorsqu’elle déménage à Bordeaux en 2014, elle rencontre le Réseau Aquitain pour le Développement et la Solidarité Internationale, qui lui présente la Pépinière. Elle intègre le dispositif avec ce bagage chargé d’expériences dans l’accompagnement des jeunes.

 KPA (Konsortium Pembaruan Agraria)
KPA (Konsortium Pembaruan Agraria)

Le Consortium pour la Réforme agraire (Konsortium Pembaruan Agraria, KPA) a été créé en 1994, pour fédérer les efforts des organisations paysannes dans l’accès à la terre. KPA est considéré aujourd’hui comme un acteur central dans la mise en œuvre de la réforme agraire en Indonésie. KPA est engagé depuis plusieurs années dans des actions diverses : renforcement des organisations populaires de paysans de pêcheurs et d’indigènes (formation des leaders, visites dans les villages, conseils à la production), le plaidoyer auprès des pouvoirs publics locaux et nationaux et la proposition de réformes législatives pour mieux protéger les droits des communautés paysannes. Les membres de KPA sont estimés à plus de 1 275 000 personnes.

+ d'infos

Contexte

L’Indonésie est le premier producteur d’huile de palme de la planète, tandis que 22 millions de familles paysannes sont toujours sans terre. Le Consortium pour la réforme agraire (KPA) organise et défend les paysans face aux accaparements abusifs. A l’époque de Suharto déjà (1966-1998), alors que le pays vivait sous un régime dictatorial, de nombreuses terres paysannes ont été expropriées. Le contexte indonésien est inquiétant : la loi agraire de 1960 est mal appliquée et la pression sur la terre augmente, du fait de la croissance démographique, de l’urbanisation, et du développement de secteurs d’activités gourmands en terres, comme la monoculture de l’huile de palme.

Activités

C’est un projet centré sur l’accompagnement, sur la liaison. Peio s’est rendu dans sept villages avec pour but d’en tirer une analyse de leur économie, production, et organisation sociale. Des dizaines d’entretiens après, il s’est servi de la matière récoltée pour en tirer une analyse globale de la réalité de ces villages. C’est cette analyse globale que va utiliser KPA pour mettre en place le plus efficacement possible le modèle du village de la réforme agraire.

Bénéficiaires

Les habitants des sept villages observés par le Pépin/ l’association KPA.

Budget

4 293 € dont 2293 € par le biais de la Pépinière.