Jacques Maurice

accompagne

Quentin Louarn
Jacques Maurice

Jacques est depuis 40 ans donateur de Frères des Hommes. Au cours de son parcours professionnel entre ingénierie et management (qu’il enseigne maintenant à l’université d’Angers), il a toujours fait sienne les « valeurs humaines » qu’on lui a transmises, « c’est un peu mon terreau ». Ce « lien privilégié  » avec Frères des Hommes, il le concrétise en s’engageant dans la Pépinière. « Le fait d’être en relation avec des jeunes dans le cadre de mon activité de prof à la fac d’Angers, le goût que j’y porte et puis mon attachement certain à la solidarité internationale, ça m’a fait dire que je pouvais jouer un rôle de bénévole dans cette démarche de Pépinière. » Pour lui l’essentiel est de « trouver des porteurs de projet qui vont permettre de satisfaire un besoin précis chez les partenaires  ». Mais pas du jour au lendemain, « il faudra avoir pas mal de patience parce que ce sont des choses qu’on construit petit à petit et on est qu’au début ».

Quentin Louarn

L’essence même de l’engagement au sein de la Pépinière de Quentin Louarn, Pépin accompagné par Jacques de l’équipe de Nantes, repose sur l’interculturalité : « Je veux participer à un projet qui ait du sens, qui m’ouvre l’esprit tout en allant agir aux côtés de personnes d’une autre culture que la mienne. Je pense que cela permet de mettre en perspective notre propre culture et de voir ce que d’autres cultures ont à nous apporter ». Cela se ressent au regard de l’approche qu’il compte mobiliser pour la réalisation de son projet : « A mes yeux, la compréhension, l’ouverture d’esprit et l’écoute sont le socle d’un projet de solidarité internationale, il est primordial d’écouter ce que les populations locales ont à dire ». Il souhaiterait mettre cela en pratique en Inde, aux côtés de Fedina, en réalisant un projet en Inde visant à promouvoir les droits des femmes.