Les Indépendantes

collecte-achevee
Collectés
2920 €
Donateurs
47
Je soutiens un autre projet

« Participer à l’autonomie des femmes péruviennes »

LE PROJET EN UN COUP D'ŒIL

L’objectif des "Indépendantes" est de favoriser l’autonomie des femmes habitant la périphérie défavorisée de Lima. Du 10 juin au 20 juillet, Ana et Julie vont intervenir auprès d’elles dans le cadre d’ateliers artistiques en les amenant à prendre du recul sur leur vie quotidienne et sur leur place dans la société en travaillant, par exemple, sur la thématique du rêve. "Nous aimerions ainsi leur permettre, disent Ana et Julie, de s’exprimer autrement que par la parole ! Nous travaillerons également au développement d’un système de garde. Ces mêmes femmes pourront y laisser leurs enfants afin de se dédier pleinement aux formations professionnelles proposées par Cenca, l’organisation péruvienne avec laquelle nous sommes en partenariat."

Actualités

LES PROTAGONISTES

 Ana Lagarrigue et Julie Opigez
Ana Lagarrigue et Julie Opigez

C’est la "la lutte pour les droits des femmes et contre les violences faites aux femmes" qui a rassemblé Ana et Julie. Originaire du Sud-Ouest, elles étudient à Bordeaux et partagent les "mêmes constats, mêmes indignations et même volonté d’agir pour un changement concret". Après un premier contact avec l’équipe de Bordeaux, elles franchissent le pas pour combler ce désir de s’investir "en grand", avec les femmes en lutte.

 Marie Agathe Widlöcher, Ophélie Tran
Marie Agathe Widlöcher, Ophélie Tran

Après plusieurs séjours en Amérique du sud, c’est l’envie de continuer à agir localement, sur Bordeaux, qui a poussé Marie-Agathe à suivre la Pépinière, très réceptive à « l’idée d’accompagner des porteurs de projets solidaires, pour que ces derniers soient construits et aient du sens. » Pour Ophélie, le fait de qu’elle "travaille beaucoup sur la thématique des quartiers sociaux, implique de tenir compte de l’intérêt général." "Je pense, dit elle, que cela se rapproche un peu de la solidarité internationale : s’adapter à un certain contexte et prendre en compte l’avis des populations concernées".

 Cenca
Cenca

Cenca a été créé en 1980. L’organisation travaille essentiellement à Lima, autour d’une des problématiques dominantes dans cette capitale : l’exode rural grandissant qui entraîne l’extension de la ville et la construction de quartiers populaires précaires et vulnérables en périphérie de la capitale. Cenca intervient en lien avec les municipalités pour améliorer la législation locale et les infrastructures et équipements dont bénéficient les populations. Cenca développe également des activités dans le domaine de l’économie solidaire. Elle accompagne les populations pauvres pour qu’elles développent des activités économiques et se constituent en acteurs collectifs (coopératives de producteurs, associations d’habitants….).

+ d'infos

Contexte

Le quartier de Mariategui se situe dans la banlieue de San Juan de Lurigancho, qui est à la fois la plus pauvre et la plus étendue de Lima. L’explosion démographique de cette zone est due à l’exode rural des populations suite aux grandes périodes de violence qu’a connues le Pérou dans les années 80. Sa condition géographique - située dans les parties hautes et montagneuses de la ville - associée à l’exode rural continue font de cette région une zone à risque qui favorise le développement de constructions précaires. De plus, la culture machiste profondément ancrée implique des violences quotidiennes faites aux femmes.

Activités

  • Mise en place d’activités artistiques pour que les femmes participantes au projet puissent s’exprimer par un autre biais que la parole. Ces diverses activités auront pour vocation la création d’un journal dédiée à leurs créations qui permettra de valoriser leur travail au sein du quartier où elles vivent.
  • Développement d’un système de garde collectif et solidaire dans le quartier de Mariategui, afin de faire de ce lieu un pôle attractif pour les enfants et les femmes du projet.

Bénéficiaires

Les femmes du quartier de Mariategui accompagnées par Cenca, le partenaire du projet.

Budget

3 759 € dont 3 425 € financés par la collecte en ligne.