En avant toutes !

%
Avancement de la collecte
Collectés
1580 €
Objectif
2610 €
Donateurs
44
Jours restants
23
Je soutiens le projet

« L’art de faire valoir ses droits et entendre sa voix. En avant toutes pour la marche du 8 mars en Inde, journée internationale des droits des femmes. »

LE PROJET EN UN COUP D'ŒIL

Elodie, Hélène et Julie vous invitent à partir avec elles à la rencontre des femmes des bidonvilles de Bangalore, dans le Sud de l’Inde, pour un projet de solidarité féminine internationale avec l’ONG Fedina (Fondation for Education Innovations in Asia) et Frères des Hommes en France. Elles vont pendant un mois mettre en place une série d’ateliers artistiques en tout genre pour permettre aux indiennes de s’exprimer sur leurs droits et de faire entendre leurs voix. En avant toutes ! est un projet participatif, de rencontres, entre la France et l’Inde, où l’art et la création sont mobilisés pour mettre en valeur les droits des femmes pendant la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars.

Actualités

LES PROTAGONISTES

 Elodie Carl, Hélène Obert, Julie Obert
Elodie Carl, Hélène Obert, Julie Obert

Voici trois amies qui se rencontrent à Lyon, ont le même âge (27 ans) et la même volonté d’engagement solidaire. Que ce soit Hèlène et Julie, deux sœurs, actuellement en année de césure avec l’objectif d’un engagement bénévole à titre local et international ou Elodie, chargée de communication dans une mairie près de Lyon. "Comme bon nombre de bénévoles et porteurs de projets, disent elles, notre motivation première fut de devenir actrice d’un changement contre les inégalités et injustices sociales. Nous avions à cœur d’entreprendre une démarche d’engagement citoyen, afin de défendre des valeurs auxquelles nous sommes attachées et d’autant plus en incorporant la dimension internationale dans la conception de notre projet".

Bruno Durand
Bruno Durand

C’est par une prise de conscience progressive que Bruno arrive dans la Pépinière. Il a longtemps travaillé en tant que commercial, dans différentes entreprises, et notamment en Afrique. C’est au cours de ses nombreux séjours sur place qu’il réalise l’étendue des inégalités qui touchent le continent. Revenu en France, disposant d’un peu plus de temps, il veut agir, en mettant son expérience et son engagement au service des autres.

 Fedina (Foundation for Educational Innovations in Asia)
Fedina (Foundation for Educational Innovations in Asia)

Créée en 1983 à Bangalore, dans l’Etat du Karnataka, Fedina a pour objectif d’accompagner et défendre les populations marginalisées (intouchables, femmes, populations tribales, travailleurs du secteur informel). L’organisation intervient dans 5 Etats indiens (Karnataka Kerala, Andhra Pradesh, Tamil Nadu et Pondichéry). Fedina a été à l’initiative d’un vaste réseau d’organisations de base implantées dans le Sud de l’Inde, le Network of Social Action Groups, qui regroupe une trentaine de groupements communautaires et plus de 40 syndicats avec à leur actif 115 000 membres, et défend les intérêts d’au moins 570 000 personnes.

Je soutiens le projet

+ d'infos

Contexte

5 états pour plus de deux cent millions d’habitants qui forment, ensemble, la pointe Sud du sous-continent indien. En leur cœur : Bangalore, mégalopole et ville industrielle par excellence. Y cohabitent hautes castes, dalits*, hommes, femmes, riches et pauvres. À peu près 82% des travailleurs appartiennent au secteur informel. Cela signifie que beaucoup n’ont pas de contrat, de sécurité sociale ou encore de travail régulier. »Au sein de cette multitude vulnérable, les femmes sont particulièrement fragiles. Pour elles, être femme est une double malédiction : discriminées sur leur lieu de travail, elles le sont tout autant dans le huis clos familial.

Activités

Le projet consistera à mettre en place une série actions concrètes co-construites avec les populations locales : mise en place de 9 ateliers auprès des travailleuses domestiques, de 3 demi-journées d’interventions avec des activistes de Fedina puis un temps de travail collectif entre ces deux groupes sera mis en place pour organiser la marche du 8 mars et le suivi de cette journée.

Bénéficiaires

Les femmes travaillant comme domestiques accompagnées par Fedina.

Budget

3 315 € dont 2 610 € financés par la collecte en ligne.