Lima, Kigali, Dakar : regards croisés sur la Pépinière - La pépinière de la solidarité internationale

Lima, Kigali, Dakar : regards croisés sur la Pépinière

A l’occasion des 50 ans de Frères des Hommes, une semaine de travail avec nos organisations partenaires au Sud a permis à chacun de s’exprimer sur l’accompagnement de l’engagement citoyen proposé par la Pépinière et de réfléchir au rôle de son organisation dans le dispositif. Trois partenaires nous livrent leur témoignage.

Ahmadou Fall – Coordinateur de projets à la Kora PRD - Dakar, Sénégal

Ahmadou anime un atelier de réflexion autour de la notion de citoyenneté.

"Cette année, nous avons co-élaboré un projet avec un groupe d’étudiantes, mais malheureusement il n’a pas abouti. Nous avions listé les besoins auxquels elles pourraient contribuer, en fonction de leurs profil et de leurs attentes. Au bout du compte, nous leur avions proposé de nous appuyer sur des activités de communication mais un problème de timing a empêché ce projet de voir le jour. Au-delà de cette première expérience infructueuse, nous pensons que la Pépinière peut contribuer au raffermissement des liens de solidarité, notamment entre les porteurs de projet et les structures locales. Ce dispositif envoie un signal fort, dans un contexte marqué par l’individualisme et par la peur de l’autre."

Fidèle Mutabazi – Coordinateur de projets à Duhamic Adri - Kigali, Rwanda

Fidèle a animé les débats sur l’accompagnement.

"Notre premier accueil de porteurs de projets s’est fait en lien avec l’association rwandaise Adenya, qui est également partenaire de Frères des Hommes. Il s’agissait d’un projet de diagnostic d’activités de développement agricole que nous menons en lien avec Frères des Hommes au sud du Rwanda. Les porteurs de projet étaient un groupe de 9 étudiants de l’Istom, une école supérieure d’agro-développement international. Leur venue nous a permis de recueillir des regards externes sur nos actions, ce qui est très enrichissant. Au-delà du terrain, il y a un enjeu plus fort que nous partageons avec Frères des Hommes : la problématique de l’engagement citoyen, qui existe aussi au Rwanda. La Pépinière nous interpelle sur la nécessaire conscientisation à la vie citoyenne et nous fait réfléchir aux stratégies à mettre en oeuvre pour mobiliser les gens qui ont la volonté d’agir. Au-delà de l’aspect technique du projet que nous avons accompagné, nos deux organisations sont fières d’avoir participé à ces échanges et d’avoir permis à ces jeunes de comprendre la culture et le contexte rwandais."

Paul Makedonski – Directeur de Cenca - Lima, Pérou

Paul pendant la restitution du travail collectif autour de l’engagement.

"Nous vivons dans un monde globalisé ; en Amérique Latine, nous sentons que la frontière entre le Sud et le Nord telles qu’on les concevait avant, de manière très marquée, s’estompe. Avec la pépinière, Frères des Hommes travaille la question de la citoyenneté et de la solidarité et Cenca travaille sur la même chose. L’idée de développer une nouvelle forme de solidarité internationale, un échange beaucoup plus dynamique entre pays, entre personnes, entre citoyens, nous parle beaucoup. Les difficultés du Sud et du Nord doivent être examinées et évaluées en tenant compte du fait que chacun peut contribuer à les résoudre.
Depuis juillet dernier, nous accueillons Marie, une porteuse de projet de la Pépinière. Nous visons deux objectifs avec cette nouvelle forme d’échange : créer des liens durables et chercher des solutions mutuelles entre l’expérience du porteur de projet et celle que nous avons. Le projet de Marie a été conçu avec nous, il est proche de ce que nous faisons et de ce qu’elle sait faire, à savoir l’appui au développement des petites entreprises. Nous l’avons progressivement intégrée à toutes les activités de Cenca, dans toutes les réunions formelles ou informelles, dans tous les débats… On a pris le temps de se connaître et de créer des liens ; pour nous c’est une expérience vraiment enrichissante."

Partager

facebook twitter

à consulter