Thé solidaire ?

collecte-achevee
Collectés
1855 €
Donateurs
52
Je soutiens un autre projet

« Montrer qu’une autre économie, sociale et solidaire, est possible à travers l’exemple du thé. »

LE PROJET EN UN COUP D'ŒIL

Par le biais d’actions d’éducation populaire et à aux solidarités, ces 5 ami-e-s se sont mobilisé-e-s en faveur d’un travail décent pour tous dans l’industrie du thé, autant en France qu’au Sri Lanka. En France, ils ont créé et animé dans la rue des espaces de sensibilisation à la solidarité internationale. Au Sri Lanka, ils ont soutenu leur partenaire, le syndicat Workers Solidarity Union, dans l’organisation d’événements de sensibilisation au droit du travail, des formations pour les leaders des communautés et une campagne citoyenne en faveur d’un travail juste et du droit à la terre.

Retrouvez la page Facebook du/des pépin(s)

LES PROTAGONISTES

 Audrey Leport, Caroline Braquehais, Caroline Ollivier, Géraldine Ader et Bastien Fillon
Audrey Leport, Caroline Braquehais, Caroline Ollivier, Géraldine Ader et Bastien Fillon

Convaincues qu’ « un autre monde est possible et qu’il est nécessaire de favoriser un esprit critique à l’égard de notre société et une citoyenneté responsable et active », les cinq Pépins ont lancé le projet « Thé solidaire ». A travers l’exemple du thé, il s’agit de montrer qu’une autre économie, sociale et solidaire, est possible, en France et au Sri Lanka. Au Sri Lanka le collectif Sensibiliz’Action (dont font partie les cinq Pépins) est venu apporter un soutien à un syndicat de travailleurs, le Workers Solidarity Union. En France, ils ont promu le projet à travers des actions locales de rue, amenant les passants à s’interroger sur leurs habitudes de consommation.

Bernard Cabut
Bernard Cabut

Son engagement aux côtés de Frères des Hommes remonte aux années 1990 lorsque, avec sa femme, ils participent pendant 3 ans à une mission au Rwanda en partenariat avec l’ONG Duhamic-Adri. Le Rwanda se transfome en un vrai coup de cœur. Il rejoint la Pépinière à Paris en 2014 puis à Saint Etienne, persuadé que la solidarité Internationale est plus un mode de vie qu’une approche théorique.

 Workers Solidarity Unions
Workers Solidarity Unions

Basé au Sri Lanka, le Workers Solidarity Unions développe des actions d’éducation et de sensibilisation aux droits du travail dans les plantations de thé du Sri Lanka et soutient la mobilisation des travailleurs en faveurs de leurs droits.

+ d'infos

Contexte

Avec plus de 15 000 tasses bues chaque seconde dans le monde, le thé, après l’eau, est la boisson la plus consommée sur la planète. Le principal producteur de thé est aujourd’hui la Chine, qui détient près d’un tiers de la production mondiale, suivie de l’Inde, du Kenya et du Sri Lanka. Des millions d’hommes, de femmes et même des enfants vivent et travaillent dans les plantations, dans des conditions le plus souvent indécentes. Les propriétaires ne respectent pas toujours l’exigence d’un salaire minimum, les conventions en matière de droit du travail, de couverture sociale, et n’offrent pas l’accès aux soins médicaux, à l’éducation ou encore à l’eau potable.

Les activités

Le projet a agi à deux niveaux. Au Sri Lanka a été créée et menée une campagne de sensibilisation sur le travail décent et l’accès à la terre dans les plantations et plusieurs formations sur les droits des travailleurs ont été données. En France, c’est par des mobilisations de rue que les Pépins ont sensibilisé le public toulousain (ils sont originaires de Toulouse) à la question des droits des « travailleurs du thé ».

Bénéficiaires

Les travailleurs des plantations de thé au Sri Lanka accompagnés par le syndicat Workers Solidarity Union / le public toulousain lors d’actions de sensibilisation de rue en France

Le budget

5 000 €, la totalité par le biais de la Pépinière