Water around the World

collecte-achevee
Collectés
220 €
Donateurs
7
Je soutiens un autre projet

« Rendre visible le combat pour l’accès à l’eau. »

LE PROJET EN UN COUP D'ŒIL

Commençons par les chiffres, Pauline (Morelon) et Clément (Locquet) parcourent 3 continents en 18 mois et rencontrent plus d’une dizaine d’associations de défense du droit à l’eau. C’est un véritable travail de journaliste qu’ils ont mené partout où ils se trouvaient : reportages photo, reportages vidéo, le tout pour donner le plus de visibilité possible à la cause pour laquelle militent ces associations.

Retrouvez la page Facebook du/des pépin(s)

En vidéo

LES PROTAGONISTES

 Pauline Morelon et Clément Locquet
Pauline Morelon et Clément Locquet

Pauline et Clément sont deux jeunes actifs sensibilisés aux problématiques liées à l’eau dans le monde. Après avoir travaillé deux ans après des études en droit (du travail), ils ont souhaité construire un projet ayant un sens pour eux, et s’inscrire dans une démarche de solidarité. Ils créent l’association "Water around the World", qui a pour objet de sensibiliser à la protection de l’eau et à son environnement. C’est dans ce cadre qu’ils intègrent la Pépinière et qu’ils mettent en place le premier projet de leur association : faire un tour du monde des ONG qui s’occupent de l’eau et leur offrir le plus de visibilité possible.

Eléonore Kubik
Eléonore Kubik

C’est progressivement qu’Eléonore arrive dans domaine de la solidarité. Après des expériences professionnelles dans le domaine juridique, elle intègre finalement comme salariée une association impliquée dans l’éducation à l’éco-citoyenneté. Mais il manque le « international » à « solidarité ». Elle rejoint la Pépinière à ses débuts pour s’impliquer dans l’accompagnement des Pépins.

+ d'infos

Contexte

Le 28 juillet 2010, l’Assemblée Générale des Nations Unies a reconnu l’accès à l’eau et l’assainissement comme un Droit Humain Fondamental. Aujourd’hui 780 millions de personnes n’ont pas accès à une source d’eau améliorée, et 2,6 milliards de personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires de base. Cette cause, universelle, est défendue par des centaines d’associations dans le monde.

Activités

Ce projet est celui de la rencontre. D’abord rencontrer les acteurs de la défense du droit à l’eau, comprendre leurs actions et leurs objectifs, les filmer, les photographier, rencontrer les personnes avec lesquelles ils travaillent. Toute cette matière est ensuite diffusée sur Facebook et le site Internet du projet et laissée à la disposition des associations pour leur propre communication.

Bénéficiaires

Les associations rencontrées pendant les 18 mois de voyage.

Budget

41 550 € dont 1 900 € par le biais de la Pépinière.