« L'or bleu n'est pas inépuisable ! » - La pépinière de la solidarité internationale

« L’or bleu n’est pas inépuisable ! »

Il est 10 h du matin dans un lycée de Versailles et les élèves d’une classe de seconde s’apprêtent à prendre leur place dans la salle pour débuter leur cours de géographie. Sauf que cette matinée-là, le cours va se dérouler de façon insolite. Leur professeur de géographie va passer le relais à Clément et Pauline, deux Pépins, pour qu’ils exposent le thème qui va les conduire de pays en pays pendant 18 mois : l’eau potable et son utilisation dans le monde.

Clément et Pauline introduisent d’abord leur association, Water around the World (WaW), et leur projet : un tour de 22 pays à la rencontre des ONG militant pour l’accès à l’eau potable. Ils projettent ensuite un film qu’ils ont eux-mêmes réalisé à propos du cycle de l’eau et des difficultés auxquelles se confrontent nombre de territoires où l’eau potable manque et continue de diminuer. « L’or bleu n’est pas inépuisable ! » s’exclame la voix dans le film.

C’est la deuxième fois, cette semaine, que ces pépins ont mis en place ce temps de sensibilisation. Deux classes ont maintenant entamé un partenariat avec WaW dont les interventions du 8 et du 10 décembre ne sont que le début. Au cours du semestre et dès que le couple sera parti en mission – leur départ pour la Slovaquie, première étape de leur tour solidaire, est prévu pour le 28 janvier – les élèves recevront ponctuellement des vidéos pédagogiques de sa part. Au fur et à mesure que les pépins avanceront dans la découverte de possibles solutions au manque d’eau potable, les élèves les découvriront avec eux.

Ce que Clément et Pauline espèrent est de faire germer « une prise de conscience »  : « Nous voudrions les sensibiliser. Le message que l’on voudrait faire passer est que l’eau est un bien commun et qu’il faut en prendre soin. Ce sont ces jeunes qui vont faire en sorte que le monde change. Ils vont changer les modes de consommation qui font que notre système ne fonctionne pas actuellement ».

A la fin de la présentation des deux Pépins, les mains levées à travers la salle montrent que le sujet intéresse. Les interventions et les réponses que les élèves donnent aux questions posées démontrent que nous sommes face à un public très mature pour son âge, averti, et sensible aux problématiques environnementales. Pour Perrine, une jeune fille assise au premier rang qui a participé attentivement aux échanges, la menace qui plane sur l’eau douce de la terre « c’est une question qu’il faut se poser et c’est bien qu’il y ait des gens qui ’y pensent car c’est notre avenir ». « C’est vital, on ne peut pas vivre sans ! » affirme-t-elle avec conviction.

Un bel exemple de partage et de transmission autour des sujets traités au sein de la Pépinière…

Aidez Clément et Pauline à réaliser leur tour du monde solidaire. Chaque don représente un bout de leur voyage !

Partager

facebook twitter