Accompagner les tuteurs de la Pépinière - La pépinière de la solidarité internationale

Accompagner les tuteurs de la Pépinière

La Pépinière est un réseau où la synergie entre ses acteurs est indispensable. Pour que le dispositif fonctionne, les tuteurs, qui jouent le rôle d’accompagnateurs des « pépins », sont eux-mêmes accompagnés par Frères des hommes. Chaque mois des réunions sont organisées où les tuteurs peuvent échanger et être écoutés.

Le rôle du tuteur est particulièrement précieux pour le bon fonctionnement de la Pépinière. C’est lui qui accompagne le « pépin » dans son projet de solidarité internationale après avoir été formé et outillé par Frères des Hommes. Il l’accompagne le long d’un parcours citoyen en l’écoutant, en le soutenant et finalement en grandissant avec lui. On ne naît pas tuteur, on le devient. Régulièrement les tuteurs et tutrices en herbe se réunissent pour échanger, se questionner et dépasser les difficultés ensemble.

Faciliter la tâche des tuteurs

Au cours de la dernière réunion, sept tuteurs étaient autour de la table. Ils ont commencé par présenter au reste du groupe les évolutions des projets développés par leurs pépins. Marie Hemmerlin, tutrice depuis bientôt un an, raconte que le projet d’Alexandre Lafon qu’elle accompagne est en cours de réalisation et avance le vent en poupe. Ayant atterri en Inde, la première destination de son circuit asiatique, il a été accueilli par Fedina, partenaire local de Frères des hommes. Il s’apprête à poursuivre son voyage dans l’objectif de créer une « Communauté de voyageurs ». D’autres tuteurs, en revanche, ont fait part de certaines entraves qui se sont manifestées au cours de leur accompagnement. La bienveillance est de mise pour tirer des réussites et échecs de quoi nourrir tout le dispositif.

C’est fort de ces expériences que l’équipe permanente de la Pépinière soutient et outille les tuteurs pour qu’ils puissent se confronter à toute éventualité. Côme Besson, coordinateur de la Pépinière, et Mathilde Cretien, chargée de la vie associative à Frères des Hommes, ont présenté lors de cette réunion de nouveaux outils et dispositifs dont le but est de faciliter la tâche des tuteurs, notamment la mise en place d’une permanence d’accueil une fois par mois pour de futurs pépins. Il s’agira d’un premier « sas » avant l’entrée dans la pépinière, géré par des bénévoles de Frères des Homme chargés d’orienter les pépins et évaluer leur volonté à s’engager : RDV le 8 novembre à partir de 16h pour tous les curieux dans les locaux de Frères des Hommes.

« Seuls on avance, on avance vite même, mais on n’avancera jamais loin »

Pour la coordinatrice de l’équipe bénévole de Paris, Lucille Chargé, au-delà du soutien offert par les permanents de Frères des hommes, le rapport avec les autres tuteurs bénévoles est un élément capital pour mener à bien leur mission. D’où la nécessité de se rencontrer pour consolider le lien de confiance entre le groupe au cours de réunions régulières. « Grâce à ces réunions on se sent soutenus dans notre rôle et on sait qu’entre nous on se comprend même dans les difficultés. Seuls on avance, on avance vite même, mais on n’avancera jamais loin ».

Partager

facebook twitter