Engagement citoyen : la Pépinière de la Solidarité Internationale témoigne - La pépinière de la solidarité internationale

Engagement citoyen : la Pépinière de la Solidarité Internationale témoigne

Mercredi 7 décembre, au Marché des Douves de Bordeaux, la Pépinière et d’autres associations se sont retrouvées pour discuter autour de la citoyenneté mondiale sous l’égide du RADSI (Réseau Aquitain pour le Développement et la Solidarité Internationale). La Pépinière a été notamment associée pour témoigner de son expérience de la citoyenneté dans le cadre de projets de solidarité internationale.

La citoyenneté mondiale : se sentir responsable et acteur ici et « là-bas ». C’est sur cette thématique que notre partenaire le RADSI a organisé un événement le 7 décembre, à Bordeaux, auquel ont participé neuf associations membres du réseau. La Pépinière était présente !

En particulier, les associations se sont interrogées sur comment promouvoir la citoyenneté mondiale auprès de jeunes adultes et de moins jeunes afin de nourrir une réflexion commune. Dans ce but, trois tables rondes ont été constituées autour de trois différents binômes : citoyenneté mondiale et jeunesse, citoyenneté mondiale et immigration, citoyenneté mondiale et économie sociale et solidaire. A la table « jeunesse », bien évidemment, on retrouvait la Pépinière aux côtés de deux autres associations, Cœur Soleil et ESSplicite. Selon la Présidente du RADSI, Josyane Pérez, les acteurs invités avaient pour objectif de donner « au concept [de citoyenneté mondiale] une réalité », de le rendre palpable à travers leur travail incessant dans ce domaine. Participer à ce temps a été l’occasion pour la Pépinière de s’ouvrir et de proposer un espace d’accueil pour des futurs bénévoles qui auraient envie de s’investir sur ce sujet entre autres.

Au cours de la table ronde « jeunesse », Pierre Arruat, Pépin, et Claire Roze, sa tutrice de l’équipe locale de Bordeaux, ont témoigné de leur engagement et de leur parcours au sein de la Pépinière. Claire accompagne Pierre depuis le mois d’octobre sur son projet de mise en œuvre de la réforme agraire au niveau d’un village indonésien avec les paysans du KPA, partenaire de Frères des Hommes. Son départ de cinq mois est prévu pour début janvier. Les deux bénévoles ont mis en avant « des valeurs communes » à l’origine de leur engagement au sein de la Pépinière. Selon Pierre, la Pépinière représente une « très bonne opportunité pour soutenir ses convictions » et une sorte de « tremplin offrant un réseau et une structure ».

Les participants, avant que ne sonne l’heure de l’apéritif convivial, ont eu la possibilité de prendre part aux deux tables rondes qu’ils préféraient, d’une durée de 30 minutes chacune. Selon Léopold M., venu spécialement pour échanger autour de la thématique que lui tient le plus à cœur, l’engagement de la jeunesse, « c’est important que la jeunesse s’implique, notamment pour lutter contre les stéréotypes et les discriminations. C’est pour cette raison qu’il faut voir ce qui ce passe ailleurs, pourquoi, et essayer d’apporter des réponses dans la réciprocité, autant au niveau local qu‘international ». En substance, pour être citoyen du monde il faudrait juste…s’ouvrir au monde !

Partager

facebook twitter